Intoxications

Parmi les produits utilisés en médecine vétérinaire, les antiparasitaires et biocides à action insecticide peuvent induire un risque important pour les insectes, notamment les insectes coprophages.
L’abeille mellifère peut également être exposée à ces substances lors d’une utilisation apicole d’antiparasitaires pour lutter contre l’acarien Varroa destructor ou suite à la contamination de l’eau récoltée dans l’environnement par les abeilles butineuses d’eau.
L’ensemble des travaux présentés dans ce document illustre le risque potentiel pour des insectes non-cibles associé à l’utilisation d’antiparasitaires et biocides dans les élevages.

Intoxications par les produits d’élevage.

Au cours de l’hiver 2013/2014, les pertes hivernales des colonies d’abeilles dans certains secteurs des Pyrénées ariégeoises s’élevaient à 75 %.
Un désastre donc pour de très nombreuses exploitations apicoles.
Les produits vétérinaires utilisés dans la désinfections des locaux d’élevages sont, alors, soupçonnés d’être à l’origine d’une telle hécatombe.
L’ITSAP et l’INRA ont conduit une étude sur ces contaminants dits "émergents" et un rapport de l’UNAF, en coopération avec le CNTESA, la FFAP et Bee Life, est paru.

Pour lire cette étude et ce rapport, cliquez sur les images :

.

Intoxications par les produits phytosanitaires.

Le contexte dans lequel évoluent les apiculteurs comporte une part importante d’inconnues qui rend toujours incertaine l’issue d’une enquête de terrain. La première difficulté rencontrée est de pouvoir dresser un tableau clinique précis et dater l’apparition d’un événement de santé (mortalité d’abeilles, symptômes comportementaux et physiques, affaiblissement, …). Dans le meilleur des cas, les observations sont réalisées peu de temps après l’apparition du problème et l’historique de santé (antécédents, médication,…) ainsi que les commémoratifs de la colonie (démographie, âge de la reine, parcours,…) sont disponibles.

En cas de suspicion d’intoxication, d’affaiblissement ou de mortalités massives des colonies il convient de réagir vite. Le dispositif OMAA a été mis en place au niveau de la région Auvergne Rhône Alpes.

Cet organisme peut être contacté 7 jours sur 7 au numéro suivant :

Observatoire des Maladies et des Affaiblissements de l’Abeille mellifère

04 13 33 08 08

Affiche OMAA

Dangers/Maladies

Maladies à déclaration obligatoire.

Certaines maladies de l’abeille sont soumises à déclaration auprès des services vétérinaires départementaux.

Maladies de l’abeille adulte.

Les maladies des abeilles adultes se détectent essentiellement par une observation attentive des signes d’appel et du comportement des abeilles présentes sur/ sous la planche de vol ainsi que la présence de traces ou de cadavres devant les ruches.

Maladies du couvain

Des surfaces de couvain lacunaire ou en mosaïque sont souvent des signes d’appel d’une maladie.

Maladies de l’abeille adulte et du couvain

Les maladies des abeilles adultes et du couvain se détectent essentiellement par une observation attentive des signes d’appel sur les cadres de couvain, du comportement des abeilles présentes sur/ sous la planche de vol ainsi que la présence de traces ou de cadavres devant les ruches.

Le frelon asiatique

Déclarer toute suspicion de frelon asiatique, insecte ou nid.

1560 route de la Molière
74420 SAINT ANDRÉ DE BOËGE
francegave.gdsa74@gmail.com
www.gdsa74.com
06 31 15 29 85


Envoyer un message