Bon de commande médicaments 2022

Parmi les nombreux dangers qui menacent les abeilles, le varroa occupe toujours une place prépondérante.
Présent dans toutes les colonies, il se multiplie dans le couvain, au cours de la saison apicole.
Sa population peut très rapidement atteindre des niveaux préjudiciables pour la production, la pollinisation et la survie des colonies.

COMMANDER DES MÉDICAMENTS :

Le GDSA de Haute-Savoie peut délivrer des médicaments de lutte contre Varroa sous certaines conditions.

L’apiculteur qui souhaite commander doit :

  • Adhérer au GDSA74
  • Adhérer au Programme Sanitaire d’Élevage (PSE:adhésion gratuite, case spécifique à cocher sur le bon de commande).
  • Remplir un Bon de Commande fourni annuellement par le GDSA.
  • Être détenteur d’un numéro d’apiculteur (Napi).
  • Joindre le récépissé de déclaration annuelle de rucher.
  • S’engager à suivre les préconisations du PSE : traiter chaque année ses colonies,utiliser les médicaments de la liste, respecter les dates de traitement et les posologies ...etc.
  • Recevoir la visite d’un vétérinaire du groupement ou d’un Technicien Sanitaire Apicole (TSA) au moins une fois pendant la durée du PSE.
    Bon de commande médicaments 2022

Voir en ligne : Guide Varroa et Varroose


2022 ANNÉE DE L’ALTERNANCE


Médicaments de lutte contre le varroa

Les médicaments qui se présentent sous forme de lanières, présentent des avantages indéniables en termes de facilité d’emploi, si bien que ce sont les plus vendus et les plus appliqués dans les ruches. Et ce, bien que des défauts d’efficacité ou une certaine lenteur d’action soient régulièrement observés, et aussi que d’autres méthodes de lutte ou d’autres formes pharmaceutiques commencent à être utilisées.
Parmi ces médicaments sous forme de lanières, APIVAR®, (surtout) et APITRAZ®, contenant tous deux la substance active amitraze, sont utilisés de manière majoritaire et depuis de très nombreuses années pour lutter contre le varroa, par les apiculteurs en Haute-Savoie, comme d’ailleurs un peu partout en France et dans le monde. Cet usage quasi exclusif d’une même substance active sur le long terme, conjugué aussi à un allongement progressif de la durée d’application des lanières dans les ruches (passée de 6, à l’origine, à 10 voire 12 semaines), pour tenter d’améliorer l’efficacité du traitement, pourrait être un facteur favorisant l’apparition de populations de varroas résistantes et conduire à de nombreux échecs de traitement et des mortalités de colonies. Une étude récente (Almécija et al., 2020) a d’ailleurs permis d’identifier des populations de varroas résistantes ou modérément sensibles à l’amitraze, provenant notamment de ruchers situés dans les départements savoyards et limitrophes.
Pour tenter de prévenir ces phénomènes, au sein du GDSA74, il a été décidé de pratiquer une alternance en termes de molécules utilisées dans la lutte contre le varroa. La seule alternative à l’amitraze, pour des médicaments sous forme de lanières, est le tau fluvalinate, substance active du médicament APISTAN. Or pour cette molécule, les phénomènes de résistance sont bien connus et il est recommandé de ne l’utiliser qu’une fois tous les 3 ou 4 ans. C’est pour cette raison et pour préparer l’alternance qui sera mise en œuvre en 2022 que l’APISTAN® a été retiré du bon de commande en 2019, 2020 et 2021, et n’a donc plus du tout été délivré aux adhérents du GDSA74 depuis 2018.
En 2022, APISTAN® sera le seul médicament sous forme de lanières disponible auprès du GDSA74.
Par ailleurs, ne sachant pas si d’autres apiculteurs, non adhérents du GDSA74, ont utilisé récemment de l’APISTAN® dans leurs ruchers ces dernières années, il est impossible d’exclure que des populations de varroas peu sensibles au tau fluvalinate soient présentes dans certains ruchers de Haute-Savoie, pouvant amener à des diminutions d’efficacité des traitements.
Il est donc plus que jamais conseillé, en 2022 de suivre l’infestation de ses colonies, d’effectuer le traitement d’été, le plus tôt possible (fin juillet ou tout début août au plus tard !!!), d’en contrôler l’efficacité (voir article sur le site gdsa74.fr) et de prévoir un traitement hivernal hors couvain.

Pratiquer cette alternance n’est pas sans risque, mais il n’y a pas d’autre solution pour éviter de se retrouver un jour dans une impasse.

De nombreuses informations sur la lutte contre le varroa sont disponibles sur le site du GDSA74 ainsi que sur le site de la FNOSAD, et notamment dans le Guide Varroa et Varroose.
Florentine GIRAUD, vétérinaire conseil du GDSA74

Lutter contre varroa

Guide FNOSAD : Varroa et varroase

C’est avec grand plaisir que nous vous annonçons que le guide Varroa & varroose de la FNOSAD est désormais terminé !
Près de 200 pages de précieuses informations que nous mettons en accès libre pour la consultation, le téléchargement et l’impression sur notre site fnosad.com, rubrique "Guides et fiches pratiques".
Nous vous souhaitons une bonne lecture !
Bien cordialement,
Florentine Giraud pour la FNOSAD-LSA
Vétérinaire
DIE Apiculture et pathologie apicole (...)

Les médicaments vétérinaires autorisés dans la lutte contre varroa.

Ci-après la visioconférence présentée au cours de la 2ième édition des rencontres sanitaires apicoles organisée par la FRGDSAURA et L’ADA AURA.
Intervention du Dr vétérinaire Pascal Gilles du GTV AURA
Replay de l’intervention : Cliquez ICI ou sur l’image.
https://www.youtube.com/watch?v=XfX...
Le support : Cliquez ICI
Les questions/réponses posées lors de l’intervention : Cliquez ICI
NB : A la liste des médicaments présentée par le Dr vétérinaire Pascal GILLES s’ajoute (...)

TESTS EFFICACITE FNOSAD

Comme chaque année depuis 2007 la FNOSAD organise et coordonne des tests d’efficacité pour les médicaments de lutte contre varroa commercialisés en France et disposant d’une AMM .
Ces tests effectués sur un effectif important de colonies fournissent des indicateurs de sensibilité et se déroulent suivant un protocole bien défini.
Ils peuvent être organisés grâce à la participation d’apiculteurs volontaires recrutés dans tous les départements.
Chaque apiculteur devrait se sentir concerné par ces tests, (...)

Enquête participative, comptage varroa.

GDS France a mis en place sur sa plateforme une enquête participative concernant les résultats des comptages varroas à trois périodes importantes de la saison apicole :
printemps, avant traitement et après traitement estival.
Il est possible d’y participer sans être obligé d’ouvrir un compte. Il suffit de saisir le nom de votre rucher, la commune,le code postal et le nombre de colonies comptées. Plus il y a de participants, plus les données seront représentatives.
Deux types de comptages sont (...)

Traitement hivernal des colonies contre varroa.

Les observations de terrain confirment les craintes exprimées par le GDSA74 en fin d’été. De nombreuses colonies se sont effondrées ou sont à l’agonie. Les ruches et les ruchers sont vides d’abeilles…
Certains apiculteurs ont déjà fait leur traitement hivernal à base d’acide oxalique. Les quantités de varroas sur les langes sont très élevées. On peut compter jusqu’à 450 à 500 varroas pour certaines colonies.
C’est 10 fois plus élevé que le seuil* considéré comme acceptable pour qu’une colonie passe (...)

Bien connaitre Varroa destructor pour mieux le combattre

La lutte contre Varroa doit commencer par un dépistage régulier pour détecter sa présence ou pour évaluer son importance une fois l’infestation commencée.

1560 route de la Molière
74420 SAINT ANDRÉ DE BOËGE
francegave.gdsa74@gmail.com
www.gdsa74.fr
06 31 15 29 85


Envoyer un message